Au fil de la Loire sauvage

La Loire, dernier fleuve sauvage d’Europe qui traverse le département du sud vers le nord et nous entraîne à la rencontre de paysages surprenants, et d’une faune riche et diversifiée.

Depuis sa source au mont Gerbier-de-Jonc, la Loire parcourt 138 km sur le département. A ce stade, elle est encore sauvage. Elle vit ses premières heures encaissée dans ses gorges aux falaises basaltiques offrant paysages de reliefs granitiques et formes volcaniques. Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux trouvent refuge dans ce milieu : hérons bihoreaux, cincles plongeurs, hiboux grands ducs, milans royaux…. Pour préserver cette biodiversité, la Loire est classée « zone Natura 2000 ».
Rien de tel qu’une descente en canoë, au départ d’Aurec-sur-Loire, de Bas-en-Basset, de Retournac ou de Vorey sur Arzon, pour apprécier ces gorges pittoresques.
Au cœur de cette nature préservée, les hommes ont édifié les premiers châteaux de la Loire qui impressionnent par leur emplacement. Pas moins de dix châteaux suivent le cours de la Loire : le château de Rochebaron à Bas-en-Basset, la forteresse de Polignac, le château d’Arlempdes…

Tantôt dompté, tantôt sauvage, le fleuve Loire a marqué la vie des hommes.
Navigable à partir de Retournac, la Loire a joué un rôle important créant une importante activité économique jusqu’au XIXème siècle. Utilisée pour fabriquer de l’énergie hydraulique pour les industries telles que meunerie, moulinage, tissage, petite métallurgie ou production d’électricité, la Loire occupe toujours un rôle important dans l’économie.
Toutefois, elle ne manque pas de rappeler son côté indomptable lors des différentes crues dont on se rappelle encore aujourd’hui.