Le Lignon et ses gorges

Affluent de la Loire, le Lignon prend sa source au pied de la Croix de Peccata dans le Massif du Mézenc.

Long de 85 kilomètres, ce cours d’eau parcourt le Pays des Sucs, secteur où a été érigée une retenue artificielle, le barrage de Lavalette sur la commune de Lapte.

A cet endroit, la rivière constitue un véritable lac de 220 hectares classé grand lac de montagne de 2ème catégorie piscicole. C’est un lieu privilégié pour la pêche au brochet, sandre et autres perches. C’est aussi un lieu de loisirs.

Le cours d’eau entame son chemin au creux d’une vallée de plus en plus escarpée.

A la Chapelette, dominé par sa chapelle et son pont routier où se juxtapose une ancienne voie ferrée, une partie des eaux du Lignon est orientée vers une conduite forcée. Cette infrastructure achemine sur plus de 40 kms l’eau courante de la ville de Saint-Etienne (dans la Loire).

Un peu plus loin la rivière est enjambée par trois ponts successifs, un pont de type Eiffel et deux ponts romains dont le pont médiéval de la Sainte (12ème siècle).

Au fil des méandres et en surplomb de la rivière, quelques ruines dont les vestiges des châteaux de Carry et Saint Martial (12ème et 15ème siècles).

Le Lignon bénéficie de trois affluents importants : l’Auze, la Siaulme et surtout la Dunière.

Au terme de son parcours, le Lignon se jette dans la Loire au lieu dit Confolent, il sera enjambé une dernière fois par le viaduc de Pont de Lignon d’une longueur de 640 mètres et d’une hauteur impressionnante de 105 mètres.

En savoir plus :